CARRE D’OR: « NOUS NE LACHERONS RIEN ! »

BD-1024x682 - DELMAS

Que les choses soient claires : pas plus les membres de L’Olivier que les commerçants du centre-ville ne sont contre les grandes surfaces. Ce que nous avons dénoncé – lors de notre rassemblement sur le « chantier » du Carré d’Or (face à Carrefour, route de Canet) c’est bien l’excès de grandes surfaces dont souffre Perpignan et le Pays Catalan … et, par conséquent, la menace que ce système fait peser sur le commerce du centre-ville des autres quartiers de Perpignan.

 

Comme l’a rappelé Bruno DELMAS, Président de L’Olivier : « Perpignan est déjà la ville de France qui compte la plus forte proportion de grandes surfaces rapportées au nombre d’habitants…Ce projet du Carré d’Or vient rajouter 15.000 mètres carrés qui viennent directement concurrencer le centre-ville et, de plus, nos élus ont voté le déblocage de 150.000 mètres carrés supplémentaires. Ce modèle économique est voué à l’échec: il détruit plus d’emplois qu’il n’en crée et ne développe aucune richesse pour le Pays Catalan ! »

Ce qui a également été dénoncé ce mercredi, c’est l’opacité qui entoure le projet du Carré d’Or : « Alors que les élus savent le péril que ce chantier fait peser sur le centre-ville, ils se sont empressés de signer la prorogation du permis de construire (*) alors que sa validité reste encore sujette à questions … Nous attendons d’y voir clair sur cette situation et, le cas échéant, nous déciderons d’agir devant les juges administratifs pour contester cette décision ».

(*) Le 16 juillet dernier, le maire de Perpignan décidait de renouveler pour un an le permis de construire accordé au Carré d’Or.

Pas encore de commentaires

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

23 août 2014
23 août 2014