CONSEIL GENERAL | BUDGET 2015 : NOS PRIORITES

conseilgeneral

Le débat d’orientation budgétaire 2015 a eu lieu au conseil général, ce lundi. Voici ce que L’Olivier ferait des 100 Millions d’euros à investir …

[spacer style= »style1″]

Notre constat

Notre département est dernier de la classe dans tous les domaines parce que, depuis 30 ans, les collectivités et le conseil général, préfèrent dépenser l’argent public dans les frais de fonctionnement (+13% par rapport à 2008) et le recrutement de personnels (+5%) plutôt que dans l’investissement (-27%).

Notre méthode

Il faut d’abord retrouver des marges de manœuvre sur le budget de fonctionnement départemental: près de 10 Millions d’euros seront économisés sur cette partie chaque année afin de faire passer l’enveloppe dédiée aux investissements de 100 à 110 Millions d’euros, sans pression fiscale supplémentaire.

Notre philosophie

Nous pensons qu’il est impératif de voter un budget offensif pour notre économie locale, c’est-à-dire calé sur l’investissement :

  • la création d’un fonds d’investissement de proximité pour nos entreprises locales et donc, la création d’emplois,
  • une ligne supplémentaire pour les investissements dans le monde agricole afin de créer de la valeur ajoutée (transformation, etc …),
  • un plan d’investissement en faveur de stations de sport d’hiver dans le but de préserver cet « outil industriel » départemental, tellement vital pour la Cerdagne et le Capcir,
  • une concentration des moyens financiers dédiés à la finalisation de la RN116 (Perpignan-Mont-Louis) et à la rocade de Perpignan (deux derniers tronçons),
  • le projet de 3ème quai à Port-Vendres (15 M€) doit, lui, démontrer ses retombées: pour l’instant, nous n’en connaissons que son atteinte irréversible à notre environnement.

Faire du social à vocation économique

Aujourd’hui, les énormes budgets sociaux du conseil général sont dépensés sans vision ni recherche d’un effet positif sur l’économie locale. Ces dépenses ne sont même pas réalisées dans un souci d’une meilleure justice sociale puisque les inégalités sont encore nombreuses.

Remettre de l’ordre dans les budgets sociaux est une priorité pour la prochaine équipe départementale:

  • Le robinet du RSA tourne à plein régime sans le moindre contrôle et créé un appel d’air incroyable,
  • Nous manquons de place pour accueillir les personnes handicapées (34% de moins que la moyenne nationale),
  • La solution du « tout maison de retraite » est une erreur. Nous sommes pour que nous multipliions les investissements qui consistent à maintenir nos aînés le plus longtemps possible à leur domicile. Cela représentera une manne importante pour nos artisans (adaptation des demeures) et créera également de nombreux emplois d’aides à domicile.

Fiscalité toujours !

Enfin, nous notons que pour financer le « vide » (en termes de projets et de vision), Madame MALHERBE et sa majorité n’hésitent pas à taxer les « frais de notaire » à leur maximum. Pour mémoire, les taxes foncières votées sont parmi les plus élevées de France … avec une augmentation de plus de 20% en cinq ans.

4 Commentaires
  1. Bonjour.

    Je lis votre site et il faut savoir que j’ai une amie qui a travaillé dans l’agriculture sous de très nombreux contrats toujours remis en cause du fait des difficultés pour les agriculteurs de pérenniser l’emploi. Elle déclarait ce qu’elle gagnait et la veille de noël, elle reçoit un courrier de la CAF lui expliquant qu’elle aurait « voler » l’institution. Les mots sont terribles et les sanctions de diviser le RSA par deux sans même demander une vérification.
    Il faut savoir qu’il y a tellement de bulletins de paies que la personne en perd son latin.
    Comment penser que cette femme qui déteste être au chômage, qui a travaillé encore cet automne dans un secteur du maintien des personnes handicapés à domicile lui demandant une qualification supérieure pour un salaire ne correspondant pas à ce qui lui était demandé, cette femme seule car là c’est vrai, cette femme s’est vraiment séparée de son conjoint lui-même au RSA et squattant à droite et à gauche. Il a quitté la région.
    Ses deux filles font des études, l’une à Nîmes dans les beaux-arts et l’autre en seconde.
    On encourage les gens à rester au chômage et d’ailleurs on me demande des diplômes ici pour ne pas m’embaucher alors que je possède de l’expérience dans de nombreux domaines et certifié mais les diplômes ont changé.
    J’entends trop souvent les gens me demander de dégager, que les invalides ne sont pas les bienvenus. Les poètes aussi ne sont pas bien logé si on n’est pas l’ami intime du Maire ou des Conseillers Généraux. La seule personne qui a trouvé un intérêt ici en Catalogne est une femme qui je l’espère reviendra bientôt !!!
    Ici, on vous répète trop de fois que rien n’est possible. Alors pourquoi un tel langage ? Simple, la peur avec la Catalogne du Sud qui semble bien partie pour devenir plus indépendante et le retour de Catalans qui vont agir.
    Mais l’intérêt est avant tout dans ses propres racines. Mon arrière-arrière-grand-mère était de la Catalogne du Sud mais où ? Elle est rentré au service d’un châtelain qui avait une château en Espagne et dans la Somme.
    Alors, je reste et comme ma mère, nous mourrons ici dans nos origines.

  2. Bonjour,
    Effectivement d après votre article on peut penser que le CG fait une erreur stratégique de placement de font, toutefois, laisser moi vous expliquer ma situation brièvement, pendant 10 ans j’était sous franchise dans événementiel et j’espérais pouvoir apporter des prestations au CG qui ne se sont jamais réalisees. Maintenant, j’ai mis la clé sous la porte et je suis à la recherche d’un emploi, l’espoir est à nouveau devans ma porte, mais je sais que je ne connais personne dans le milieu aussi je ne me fais pas d’illusions.
    Sûrement, que vous pouvez me donner un petit coup de pouce, alors j’ose vous demander que nous proposiez vous pour réussir avec le plus petit budget de France.
    Sans parler des retraites….
    Merci pour le moment de parole, avec tous mes voeux pour cette nouvelle année qui sera une copie collée de 2014….

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

18 décembre 2014
18 décembre 2014