DÉPENSER SANS COMPTER…AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL, ON CONTINUE….

depenser-768x574

« Dépenser sans compter »…

L’équipe précédente du « feu conseil général des Pyrénées-Orientales » en avait fait un slogan d’une maladresse édifiante sur affiche 4×3….Aujourd’hui quelques semaines après avoir été réélue l’équipe « bis » de Mme Malherbe est toujours sur la même ligne…

 

Alors que notre département ne connaît aucune décrue du nombre de demandeurs d’emplois, alors que les chiffres de la précarité sont toujours aussi tendus, alors que 48 000 personnes sont sans activité ou à activité réduite, que plus de 7000 jeunes de moins de 25 ans sont au chômage (+8% sur un an !) ….alors que chaque euro dépensé par les pouvoirs publics devrait être consacré à la production de richesse, au soutien à l’entreprise à la création, à l’innovation locale….Les élus de la majorité au conseil départemental ont acté en 15 jours une dépense de prés de 200 000 euros qui n’aura absolument aucun impact sur l’emploi local et qui ne répond à aucune des compétences prioritaires du conseil départemental !

 –          Vous avez tous reçu le nouveau numéro de « l’accent catalan »: sont coût: environ 55 000 euros (voir  données de la chambre régionale des comptes) et  imprimé hors département.

–          Le conseil départemental 66, a attribué pour 35 000 euros, un marché à un cabinet toulousain pour « une étude transnationale sur le champ de l’économie sociale et solidaire en Italie, Espagne et France »…… Les associations de ce secteur qui localement ont dû mettre la clé sous la porte, ou qui rament au quotidien faute de soutien à la hauteur…apprécieront…Sans compter que l’on peut s’interroger sur l’utilité à l’échelle de notre territoire de cette étude…

–          Et enfin, dans le cadre des animations au Palais des Rois de Majorque, la majorité départementale vient d’attribuer un marché à une entreprise de Brignoles (13) pour prés de 100 000 euros, pour le montage et démontage des scènes….Des animations qui sont dans cette dimension, des dépenses de prestige, « du pain et des jeux » , qui ne donneront pas une once  d’énergie à l’économie locale.

 TOTAL DE DÉPENSES ACTÉES EN 15 JOURS: 190 000 euros ! pour zéro effet sur l’économie locale !…A l’échelle des 625 millions d’euros de budget de la collectivité départementale, cette somme peut sembler symbolique…mais pour des porteurs de projet, des jeunes agriculteurs, des personnes en besoin d’insertion….elle peut être vitale….et de telles légèretés dans les dépenses à l’échelle d’une année, peuvent peser lourd au final dans le budget départemental ….

L’Olivier reste vigilant, car pour nous, dans les temps que nous traversons, la dépense publique doit-être faite avec une exigence majeure et consacrée à tout ce qui permet de créer de la richesse et de l’emploi !

Pas encore de commentaires

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

16 juin 2015
16 juin 2015