FILIÈRE BOIS ENERGIE, UN DÉVELOPPEMENT POUSSIF EN PAYS CATALAN

bois

 

Dans son numéro de septembre 2013 de « l’accent du sud » (mensuel du conseil régional Languedoc-Roussillon), une page titre  » la Région soutient l’installation des chaufferies-bois « . Au fil des lignes, les unes plus enthousiasmantes que les autres, et de l’énumération des projets subventionnés (chaufferie bois de l’université Montpellier II, chaufferie importante à St Chely d’Apcher (Lozère), lycée Joffre de Montpellier….(quid des projets dans le « 66 » ?), on comprend très vite que cette filière économique et écologique doit être à la pointe !

Alors parlons chiffres pour notre département

Dans les Pyrénées Orientales, c’est l’association «  bois énergie66 » crée en 1996 et présidée par Pierre Estève (vice – président du conseil général) qui a en charge le suivi, l’animation et la coordination des projets autour du développement de la filière bois. Elle bénéficie par ailleurs du « plan bois », chose exceptionnelle pour un département.

Son bilan à ce jour (soit en 17 ans) : 51 installations de chaufferie-bois.

Est-ce satisfaisant ?

Comparons avec le bilan d’une structure comparable dans un département aux caractéristiques proches : le Cantal.

 

Pyrénées-Orientales (Pays catalan)

Cantal

comparaison : Pyrénées Orientales / Cantal

Population (habitants) 450 000 150 000 Population 3 fois plus importante en pays catalan
Altitude (mètres) 0 à 2000 300 à 900 Zone de montagne pour les 2 départements
Surface forestière (Km2) 141 000 146 000 Surface forestière comparable
Chaudière à granules 9 160 18 fois moins d’installations en pays catalan
Chaudières à plaquettes 42 140 3 fois moins d’installations en pays catalan
MAP (m3  apparent plaquettes) – à base de bois local 30 000 170 000 Production de MAP presque 6 fois moins importante en pays catalan
Puissance installée (Kw) 12 000 39 000 Puissance installée 3 fois moins importante dans les Pyrénées Orientales
Bois « local » consommé (tonnes) 9500 60 000 6 fois moins en pays catalan

 

Les résultats sont là ! ou plutôt ne sont pas là ! une fois de plus…et une fois de plus on laisse entendre dans les « pravda » institutionnelles que tout va bien dans le meilleur des mondes.

Notons par ailleurs :

–          L’installation privée chauffant les 3 hectares de serres à Alenya (qui ne résulte pas d’une initiative de « énergie bois 66 » consomme à elle seule 2500 tonnes de déchets bois industriels.

–          De même, l’installation en cours d’une double chaufferie (29MW) à la papèterie ARJO WIGGINGS, consommant 33 000 tonnes par an de plaquettes – 6000 tonnes seulement extraites des forêts voisines du Vallespir….qui permet uniquement un pseudo maintient d’une filière bois locale et non une relance nécessaire pour créer des emplois stables et des entreprises prêtes à investir.

 

A l’évidence l’organisation de la filière bois-énergie en pays catalan n’est pas efficace. Est-ce pour cette raison que l’ADEME lance un nouvel appel à proposition (17/09/2013) pour l’animation bois-énergie » dans le département des Pyrénées-Orientales.

Nous noterons par ailleurs que le cahier des charges précise que les candidats devront être « neutres »….Ce ne serait pas le cas de l’actuelle gouvernance  de « bois énergie 66 » ?

 

Une filière à développer et consolider !

« L’olivier|nouveau pays catalan » est attaché au développement des politiques de développement durable. La filière bois énergie couplée à d’autres process de production d’énergie est une bonne solution d’avenir tant sur les aspects écologiques, en participant à l’entretien des forêts, en limitant l’utilisation des énergies fossiles et nucléaires, que sur les aspects économiques par la création d’emplois pérennes qui plus est en milieu rural. Notre ambition est de la voir se développer et les pistes de progrès sont grandes !

Nos propositions :

–  Disposer d’un vraie structure d’animation sur l’ensemble de la filière

–  Valoriser une filière bois raméal fragmenté (BRF)

–  Renouvellement des chaudières fuel et gaz des immeubles collectifs

–   Chauffage des serres (point important qui permettrait aux agriculteurs de ne pas êtres soumis aux aléas des cours du gaz ou du pétrole)

–  Favoriser la création de réseau de chaleur pour les lotissements

–   Rendre plus cohérent le positionnement des hangars de stockage de plaquettes,…

–    Mieux définir la qualité des plaquettes consommées au regard des chaudières installées,

 

Pas encore de commentaires

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

23 octobre 2013
23 octobre 2013