LABEL « FRENCH TECH » : ON RESTE LES BRAS BALLANTS ?

French-tech-horizontal1

Le journal « La Croix »  du 3 juin dernier (lire l’article) révèle que l’agglomération de Montpellier est particulièrement active aux côtés des entreprises montpellieraines du numérique pour décrocher le label « French Tech ».

Ce label permet non seulement d’obtenir des financements pour soutenir et renforcer les start-up installées, mais aussi pour mettre le pied à l’étrier à de nouvelles « jeunes pousses ». 200 millions d’euros sont mobilisables dans le cadre de ce dispositif.

….et Perpignan ?

Quelle est  la stratégie ?

Nous avions, il y a quelques mois, regretté que la ville ne se positionne pas pour obtenir des crédits dans le cadre de « quartiers numériques ». (lire l’article)

Il existe pourtant localement des start-up de très bon niveau qui mériteraient d’être soutenues !

Pour exemple une de nos « jeunes pousses » (Méludia) a remporté la médaille d’or du concours Lépine cette année, ou la société « Printel » leader dans les logiciels au service des acteurs du permis de conduire, la société Pyrescom spécialiste reconnue dans la gestion  de données, d’outils de traçabilité ou de sécurité,…et bien d’autres sociétés catalanes pourraient compléter cette liste….

Par ailleurs l’université de Perpignan réalise un gros travail de développement sur les stratégies autour du numérique. Les projets « Platinium+ » et « MIROeu.PM« , en sont les meilleures expressions. Le président de l’université : Fabrice Llorente est lui-même membre du comité national d’orientation stratégique numérique : « France université numérique » (FUN), et un des vice-président de l’UPVD (Bertrand Mocquet), est en charge spécifiquement du numérique.

Certes, notre territoire n’a pas comme Montpellier de « grosses » sociétés numériques : DELL, IBM, ….

Mais l’implication de l’université dans ce secteur, la qualité des sociétés « du numérique » installées en pays catalan sont des atouts indéniables pour créer une filière numérique à part entière dans notre territoire.

L’agence de développement économique mobilise plus d’un million d’euros pour son fonctionnement, ……

Le conseil général porte le projet de construction d’un hôtel d’entreprises pour presque 8 millions d’euros, à Rivesaltes, ….

Autant de moyens qui devraient être mis en synergie dans notre département pour donner corps à une filière économique d’avenir comme celle du numérique !

Pour l’olivier | nouveau pays catalan, la filière du numérique a toute sa place dans notre territoire ! il ne faut pas perdre plus de temps, et rassembler les forces pour créer un écosystème favorable qui soit en capacité de revendiquer le label « French Tech » !

Pas encore de commentaires

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

12 juin 2014
12 juin 2014