L’AGENCE PERPIGNANAISE DE L’INAO SAUVÉE PAR LES AUDOIS

inao

Merci aux parlementaires audois et particulièrement au sénateur Courteau qui a obtenu du gouvernement le maintien de l’agence perpignanaise de l’INAO qui était menacée de disparition depuis plusieurs mois.

La décision est tombée aujourd’hui au Sénat par la voix de Marylise Lebranchu, ministre de la réforme de l’Etat qui a annoncé qu’au « terme d’une concertation approfondie, il était prévu qu’une antenne soit maintenue à Perpignan, tandis que seraient conservés les centres de Narbonne et de Montpellier ».

Comme la ministre l’a précisé : « La profession viticole et l’agglomération du Grand Narbonne ont fait des propositions intéressantes ». Propositions qui ont donc contribué à infléchir la décision initiale de l’INAO a la différence des gesticulations des élus catalans qui, comme d’habitude, n’avaient eu aucun effet sur le gouvernement.

A l’heure ou notre viticulture catalane est malmenée de tous côtés, le départ de l’INAO de Perpignan sonnait comme un affaiblissement supplémentaire.

Désormais, nos vignerons sauront qu’ils bénéficieront d’une meilleure efficacité en se tournant vers les parlementaires audois …

Pas encore de commentaires

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

15 octobre 2013
15 octobre 2013