LES TRIBULATIONS D’UNE PERSONNE HANDICAPÉE A PERPIGNAN..

Pierre Marcel - mobilité - handicap

Nathalie TAMBURRINI (photo) , perpignanaise dynamique et engagée, s’exprime pour défendre une cause juste, qui est son quotidien et celui de nombre de nos concitoyens: les difficultés d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite à Perpignan…

Tout d’abord un simple constat, notre chère cité est passée en six ans de la 27ème à la 71ème place sur les 96 communes du département devant être équipées pour les personnes handicapées. Je l’ai ressenti personnellement il  y a quelques jours lors de la Foire Expo où, le dimanche, les places réservées aux personnes à mobilité réduite avaient été purement et simplement supprimées pour exposer des véhicules….  Sans parler des responsables (commissaire de l’Expo, et direction du parc des expo)  qui étaient aux abonnés absents.

Il faut également savoir que les emplacements réservés sont loin des 2% obligatoires du parc  de stationnement de la ville et que lorsqu’ elles existent la majorité n’est pas conforme. Que dire des transports en commun où certains arrêts comme la mairie, l’hôtel de police, le stade Aimé Giral ne sont pas accessibles. Cela oblige les personnes handicapées à se déplacer le moins possible, et de fait je me rends très peu « en ville », à croire que l’on veut faire de nous une population invisible….

Nathalie2-269x190Nathalie Tamburrini.

Perpignan le 08/05/2015 

Illustration en « une » @Pierre Marcel – cc – Flick’r

Pas encore de commentaires

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

8 mai 2015
8 mai 2015