MARCHE COUVERT A PERPIGNAN: LA CCI PERSISTE DANS L’ERREUR !

halles

La proposition de la CCI d’édifier un marché couvert à Perpignan « partout, sauf sur le marché de la République » témoigne, une fois de plus, de sa bêtise chronique.

 » J’avais formulé la proposition du Marché de la République, en 2010, lors de la campagne pour la chambre de commerce, souligne Bruno DELMAS, Président de L’Olivier. A l’époque, un sondage L’INDEPENDANT attestait que 70% de ses lecteurs soutenaient ce projet tandis qu’il faisait l’unanimité des commerçants du centre-ville. Parce qu’elle n’émanait pas d’eux, les nouveaux élus de la CCI ont rejeté cette proposition en bloc. Ils ont même convaincu l’actuel maire de Perpignan qui a préféré, à l’époque, implanter un « chapiteau » sur la place de la République … avec le succès qu’on lui connaît et que j’avais prédit ».

Voilà donc ce qui tue le Pays Catalan : là où des projets sont évidents, de bon sens, on préfère esquiver en inventant des contre-propositions aussi insipides qu’absurdes.

Un marché couvert, place Gambetta, pour 900.000 € ? Qui peut le croire ? Cette place, l’une des plus belles de Perpignan, se situe dans un périmètre protégé du fait de la cathédrale. Compte tenu des contraintes que ne manquera pas de poser – à juste titre – l’architecte des Bâtiments de France, un projet à 900.000 € sera loin de satisfaire à tous les besoins fonctionnels et esthétiques. Ce projet est donc mort-né : la CCI le sait bien … mais qu’importe, tant qu’elle ne cautionne pas le projet République.

L’autre proposition (Place Rigaud) est également des plus inappropriées : elle nécessite des aménagements fonciers considérables sans compter que la place est ouverte à la circulation ce qui risque de causer bien des désagréments aux futurs clients du secteur. Quant à la rue de la Cloche d’Or, de quoi parle-t-on ? De racheter les fonds de commerce et les immeubles pour y faire un marché couvert ? Le tout pour 900.000 € ? Là aussi, il est temps que les élus de la CCI passent à autre chose.

Non, le seul et vrai projet pour Perpignan est de développer un véritable marché couvert sur la place de la République tout en préservant (c’est possible) l’activité des terrasses des cafetiers.

Perpignan doit offrir une expérience de centre-ville méditerranéen digne de ce nom : notre ville doit réagir et vite pour enrayer le lent déclin de son commerce de proximité.

C’est aussi le sens de la Convention sur le Commerce de Centre-Ville que lance L’Olivier le 28 novembre prochain … avec ou sans la CCI.

DERNIÈREMINUTE:

Peut-être que cela est étranger à notre rapide riposte, mais la CCI a – depuis – fait évolué sa position. Dans une interview confiée à L’Indépendant, l’actuel président précise que : « On ne connaît pas encore les recettes potentielles, les charges, la zone de chalandise… On est dans la phase de chiffrage et on ne fera pas une chose pour en tuer une autre, ajoute-t-il en pensant à l’actuel marché République. Il n’y a d’ailleurs à ce jour ni lieu choisi, ni lieu écarté. Reste que le projet dépasserait les 900000 euros annoncés ». CQFD …

5 Commentaires
  1. Un marché couvert dans les locaux de la CCI…comme ça on fait d’une pierre 2 coups, on a un beau marche qui ne coûte pas un rond, et on se débarrasse de la bande d’incompétents  » amis de « .

  2. La place cassagnes est parfaite et prendre exemple sur un beau marche en fer forge comme a narbonne
    Ou celui de Biarritz avec des coins apéro tapas ou vente d huître ou les gens ont envi de rester et de se retrouver
    Il faut combiner le projet du marche avec une réévaluation du quartier autour avec café Resto etc.. Et peut être même un parking souterrain

  3. La seule place offrant un marché digne de la ville semble bien la place de la république presque toujours vide, à moins que la dalle Arago mais si glaciale lorsque souffle la tram, les gens s’y déplaceront-il ?
    Je présume qu’une enquête a été faite auprès des maraîchers, qu’en disent-ils ? Ils ont largement leur mot à dire car autant concerné que les clients et c’est fonction d’eux que le marché sera une réussite !
    En tous cas je trouve ridicule les 2 petites places bonzaï qu’on nous avait proposé comme choix !

  4. Encore une ânerie qui s’annonce sur la place de Perpignan! la plus grande erreur ça été de détruire le marché couvert au lieu de le rénover. Et maintenant ils veulent faire un marché couver sur la place Gambetta devant la cathédrale…complètement idiot! nous avons choisit des politiques nuls dans notre département. Nous avons l’exemple du « Centre del mont » une galerie commerciale vide de tout et qui ne marchera pas, un aéroport minable, etc, etc la liste est longue. Il faut changer tout ça quand ont sera rappelés aux urnes aux prochaines élections, dans le cas contraire il ne faudra pas se plaindre mes amis de Perpignan.

  5. le Marché qui fonctionne au maximum c’est la place Cassanyes ,le préféré des Perpignanais;pourquoi ne pas envisager un marché couvert? avez vous pensé aux livraisons des camions? là,il n’y aurait aucun soucis; au début et en plein coeur de PERPIGNAN

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

30 octobre 2013
30 octobre 2013