NOUS SERONS TOUS DES LANGUEDOCIENS !…

Region

Par Bruno DELMAS, Président de L’Olivier | Nouveau Pays Catalan

Ça y est ! La nouvelle grande région s’appellera Le Languedoc ! C’est la décision de principe arrêtée par les maires de Montpellier, Toulouse et Narbonne récemment réunis en conclave, le 27 septembre dernier,  sur le sujet de la fusion de Midi Pyrénées et du Languedoc Roussillon.

Une chose est certaine: personne ne peut leur reprocher de se préoccuper de la configuration de la future region’ Eux, au moins, ont le mérite de lancer le débat … tandis que nos élus catalans brillent par leur passivité.
Exit, donc, le Roussillon et le peu d’identité catalane dont nous pouvions nous prévaloir dans la région administrative … A partir de décembre 2015, nous serons tous des languedociens !
L’Olivier avait déjà pointé lourdement le risque de dilution du Pays Catalan, de son identité et de son avenir dans ce nouveau grand ensemble que nos élus, de tous bords, applaudissent des deux mains…
La seule chose qui les importe étant de s’y faire élire – et de percevoir leurs indemnités quelque soit le nom de la région – c’est donc dans l’indifférence générale de nos élus « catalans » que se joue la mort de notre existence politique au sein de la nouvelle grande région.

[quote style= »style2″]La mort de notre identité dans le silence des agneaux[/quote]

Personne ne proteste, à commencer par nos conseillers régionaux catalans trop affairés à leur permanente passivité et à leur docilité coupable.

Ces bien pensants nous diront que l’on ne peut pas tout réduire à la langue ou au folklore. Cela ne semble pas être l’avis des autres départements de la future région qui se déterminent par rapport à leur langue commune, la langue d’Oc.

Le symbole est fort et même si la notion de Languedoc semble légitime, elle ne peut être exclusive. La future région ne peut ignorer notre identité ancestrale, la langue de nos mères, de nos grands mères …

Personne, a part nous, ne pose de conditions ou de propositions alternatives … Les Catalans seront donc des languedociens pour les français du siècle prochain : une fois de plus, notre identité est bradée au prix du confort de quelques élus absents du débat ou tout simplement, des élus pleutres !

Se gardant de la moindre polémique sur le sujet, nous attendons avec impatience leur réaction car le temps presse et nous n’entendons pas que cette décision devienne irréversible !

Loin d’en faire une question de langue ou de folklore, L’Olivier considère que cette appellation est lourde de conséquences pour notre avenir qui doit se construire sur la valorisation de notre identité, des valeurs qu’elle véhicule et du potentiel économique qu’elle recèle.
L’avenir est aux territoires marqués d’une forte identité qui sauront construire un modèle économique et un écosystème autour d’elle a l’instar de l’Alsace ou du Pays Basque.
Il faut dire que les élus de notre département ne sont pas à un reniement près : au fil des ans, tous les symboles de notre Pays Catalan ont été abandonnés ( Train Jaune, notre agriculture, notre tourisme rural …) au profit d’une standardisation assassine.
Il y a quelques années, la région a imposé une appellation insignifiante et coûteuse (Sud de France) qui avait déjà sérieusement raboté la notion même de culture catalane; dans la lignée de l’appellation « Vin de Pays d’Oc » qui s’imposa à un grand nombre de nos productions locales.

Demain, dans l’Europe des régions, nous serons une part (infime) du Languedoc et notre appartenance à une terre dynamique comme la Catalogne sera totalement illisible car la région française à laquelle nous appartenons ne communiquera plus que sur l’appellation de Languedoc. Le Pays Catalan sera réduit à une part de folklore a l’occasion de communications touristiques sans intérêt.

Nos jacobins de service refusant toute association a l’image puissante d’une Catalogne dynamique et conquérante, ils accepteront finalement de nous maintenir sous le joug d’une dénomination qui n’est pas la nôtre

Parce que cette affaire de nom n’est pas neutre pour notre avenir, qu’elle est impérative en mémoire de tous ceux qui nous ont précédé sur cette terre catalane, il nous faut constituer la mobilisation la plus forte possible et obtenir des engagements forts de la part de nos élus actuels.
L’Olivier restera mobilisé sur ce dossier !

13 Commentaires
  1. Assumons-nous. Depuis le XVII° siècle, nous sommes passés par le bon vouloir des rois de la Catalogne à la France.
    Conservons notre identité, notre culture, notre langue (qui s’évapore) et entrons dans une grande région Pyrénées-Méditerranée, seule appellation acceptable par tous et géographiquement reconnue par tous les étrangers. La Catalogne est une région sous domination espagnole. La partie française a été intégrée à la France. Acceptons-le.

  2. Le seul nom que nous devons accepter : est bien « Languedoc-Catalogne » – Car c’est la seule réalité.

    Le reste n’est pas bon, que pure fantaisie. Même Languedoc Roussillon, c’est joli au son mais nous avons négligé la cerdagne le vallespir etc …. comprenez vous ???

  3. je ne suis pas d’accord pour le nom « Languedoc-Pays Catalan » encore une fois , appeler notre Terre « Pays Catalan » c’est ne PAS ASSUMER le nom réel ce que l’on est!!! Dit-on de l’Etat français  » le pays français » ?; dit-on de l’Alsace , « le Pays Alsacien » ? Le seul nom qui vaille pour notre Terre, c’est :  » Catalogne »; la sardana, n’est pas la danse nationale du Pays Catalan, c’est la danse nationale de la Catalogne!
    donc pour moi, le seul nom pour ce nouveau « machin territorial »! c’est: « LANGUEDOC-CATALOGNE »
    Assumons ce que nous sommes! et encore si on avait le courage de nous assumer, on devrait proposer « Lengadoc-Catalunya »

  4. Gesticulation, recrutement tous azimuths, reveil tardif, ou est la logique….? Pourquoi le nom d’ un « territoire » marqué par la pauvreté, l ‘échec politique et économique, les faits divers, etc. serait’il un élément évident de dynamisme pour l’image d’une future région ? Pourquoi Languedoc et Midi Pyrénées’ dont la réussite est plus marquante y trouveraient’ils leur compte…? J’aime bien l’olivier qui produit des dossiers cohérents…..mais la je ne trouve aucun argument viable ! Je viendrai écouter le 13……!

  5. Bonjour chers lecteurs,
    Quel dommage toutes ces polémiques depuis ces dernières années, même si je partage tout à fait l’avis de cet article : garder une histoire, un patrimoine, un nom ! Mais, nous devrions plus nous attarder sur la promotion touristique de notre belle région Languedoc-Roussillon, L’Oliver, nouveau pays Catalan, désormais.
    Des années de travail à rattraper face à nos chers voisins !

  6. Il est probable que Roussillon disparaisse du nom de la future grande région tout simplement parce que Roussillon est un territoire des Pyrénées.

    A contrario les Pyrénées Orientales pourraient devenir Pyrénées Roussillon.

    Petit rappel nom officiel à la fusion : « Languedoc Roussillon Midi Pyrénées », qui pourrait devenir « Languedoc Midi Pyrénées », puis « Midi Languedoc Pyrénées ».

    Le Roussillon est un territoire du Midi et des Pyrénées.

  7. L’Olivier devrait se prononcer POUR la création d’une Région catalane. Cette méga-Région Languedoc n’est pas la nôtre ! Nous serons des Languedociens aux yeux de la France à partir de 2015 ! Après la Région Languedoc-Roussillon qui nous coulait économiquement au bénéfice de Montpellier, la nouvelle Région Languedoc qui nie d’entrée notre principal atout : l’identité catalane. Elle nous enfonce donc avant même que celle-ci soit créée. Nous n’avons pas notre place dans cette nouvelle méga-Région artificielle : nous étions déjà les oubliés du Languedoc-Roussillon, tout laisse augurer un traitement encore pire de la part de cette nouvelle Région où le Pays Catalan n’a pas droit de cité.
    Nous attendons la position officielle de l’Olivier à ce sujet !

  8. Enfin, une analyse qui positionne notre différence et notre identité comme potentiel catalyseur économique, cette question est cruciale pour l’avenir du département. C’est bien triste de voir que vous êtes les seuls à en parler !
    Venez nous voir dans les Albères

  9. Necessitem de moment una assemblea territorial amb competències tal com a Còrsega, una regió amb un estatut particular. I quan la Catalunya Sud sigui independent, treballarem a reunir-nos amb ell !!*!!

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

7 octobre 2014
7 octobre 2014