PAYS CATALAN: LES CORNES COMME EMBLEME

pays_catalan_lolivier

Au rythme où les élus du département trompent les citoyens, les cornes devraient succéder aux oreilles de l’âne comme emblème …

Souvenez-vous de tous ces élus, la main sur le coeur, en train de manifester en tête du cortège géant le 10 septembre dernier. Ils prétendaient – eux aussi – soutenir le nom Pays Catalan, menacé de disparition dans la nouvelle organisation régionale, sous l’égide de l’Occitanie. Depuis ? Comme l’annonçait L’Olivier, ce ne sont que reculs et reniements. Le changement (symbolique) du nom de l’aéroport en est un de plus.

L’aéroport de Perpignan avait été rebaptisé « Sud de France » par Georges Frêche du temps de sa présidence au conseil régional Languedoc-Roussillon. Les élus locaux, pourtant si prompt à revendiquer notre identité « locale », n’avaient pas « moufté » pour l’usage de ce nom qui ne veut rien dire et qui gommait toute référence à notre ville capitale et à notre département.

En marge du récent débat sur le nom de la région, L’Olivier avait formulé plusieurs propositions concrètes pour en « sortir par le haut« , négocier avec la Région Occitanie des moyens supplémentaires pour mieux valoriser le nom « Pays Catalan ». Nous avions, notamment, suggéré que la région accepte de changer le nom de notre aéroport « Sud de France » en « Perpignan Pays Catalan » (voir nos propositions).

Le Maire de Perpignan – alors que la région avait accepté ce changement de nom en faveur de Perpignan Pays Catalan – a finalement révoqué ce terme à la faveur de « Aéroport Perpignan Rivesaltes Méditerranée »… En poussant un peu plus, il aurait pu aussi proposer « Aéroport Perpignan Rivesaltes Méditerranée Cerdagne Capcir Fenouillèdes » … enfin, tout sauf « Perpignan Pays Catalan ».

La Présidente du Conseil Départemental, dont les élus siègent au conseil de gestion de l’aéroport, n’a pas dit mot. Elle qui prétend défendre le nom de « Pays Catalan » n’a rien dit, rien contredit, rien exigé…

Voilà, une fois de plus, comment ceux qui dirigent la Ville et le Département, après avoir manifesté le 10 septembre pour le « Pays Catalan » se retrouvent jour après jour, main dans la main, à déconstruire cette belle idée, à tromper les citoyens, à faire tout le contraire de ce qu’ils prétendent défendre.

A ce rythme-là, comptons sur nos élus pour nous faire accepter le changement d’emblème: au rythme où ils trompent les habitants de notre département, la « bête à cornes » sera bientôt plus représentative que le « burro catalan ».

Pas encore de commentaires

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

18 décembre 2016
18 décembre 2016