QUELLES STRATÉGIES POUR L’EOLIEN EN PAYS CATALAN ?

plaine eolienne - sergecosta

L’Olivier est favorable au développement de l’éolien en Pays Catalan à la condition de ne pas miter notre magnifique territoire …

35 nouvelles éoliennes vont se dresser hors de terre autour de Força Réal dans les prochaines semaines. Comme d’habitude, chaque commune et l’agglomération ont travaillé de leur côté. Résultat ? Un mitage d’un territoire magnifique, une menace pour les productions agricoles et une absence de mesure sur les véritables retombées économiques de cette implantation.

Il existe pourtant une solution pour maîtriser notre stratégie éolienne : créer un parc éolien de plusieurs dizaines d’unités sur la zone du Camp Joffre (située en plein couloir aérien) et céder ses terrains sous forme de parcelles à produire aux « fermiers » de l’éolien, à l’instar des grandes fermes éoliennes californiennes. Encore faut-il que les collectivités locales du département s’engagent dans une stratégie commune; ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Dans le département 3 zones de développement de l’éolien (ZDE) ont été définies par arrêté préfectoral :

  • ZDE Agly-Fenouillèdes (enquête publique en cours du 12 mai au 13 juin : lien vers dossier d’enquête)
  • ZDE Rivesaltais – Agly
  • ZDE Perpignan MéditerranéeAgglo

En 2012, selon RTE, la production d’énergie renouvelable du Languedoc-Roussillon a permis de couvrir 24% de la consommation électrique régionale.

Dans le département des Pyrénées-Orientales, la capacité de production d’énergie éolienne est encore modeste : 21 MW. Pour comparaison, l’Aude produit 280 MW, l’Hérault 140 MW et la Lozère : 22 MW.

Si l’effort de développement des énergies renouvelables doit se poursuivre, et L’olivier| Nouveau Pays Catalan y est attaché, nous sommes aussi très attentifs à ce que les installations ne portent pas préjudice au développement à moyen et long terme de nos territoires:

  • Les paysages des Fenouillèdes sont de très grande qualité, tant par leur singularité géo-morphologique que par leur biodiversité.  Ils sont par ailleurs le berceau d’une production viticole dite de terroir, qui doit jouer sur le marché « haut de gamme »
  • Aujourd’hui, la viticulture des Fenouillèdes souffre, pour des raisons propres au terroir (rendements faibles, …),  pour des raisons structurelles (importance des coûts fixes des coopératives, absence d’une vraie stratégie de communication et de commercialisation…).
  • Malgré ces difficultés, la production viticole des Fenouillèdes est un potentiel économique important autour duquel doit s’agréger un développement touristique dédié.
  • Il ne faut surtout pas obérer ces perspectives par la multiplication des parcs éoliens dans cette zone.

L’avis de l’autorité environnementale concernant le parc éolien soumis à l’enquête publique est d’ailleurs assez réservé quant à l’impact des installations sur ce secteur.

Il est aussi évident que les territoires ruraux voient dans la création de parcs éoliens  une source potentielle de recettes difficilement mesurable. Si l’on reprend le cas des Fenouillèdes, les collectivités connaissent de très grosses contraintes financières liées à une perte  de population, une perte d’activités sur le secteur et à des dotations financières de péréquation insuffisantes. Mais, sacrifier la beauté de leur territoire permettra-t-il de trouver des recettes importantes à moyen-long terme : rien n’est moins sûr !

En effet, il faut rappeler que les incertitudes financières quant au rachat de l’électricité éolienne sont réelles et doivent être levées avant de poursuivre le développement de l’éolien.(voir article de l’Expansion)

 En conséquence L’olivier | Nouveau Pays Catalan propose :

  •  Une révision des ZDE dans le département, en lien avec les services de l’État, afin de définir une seule zone sur des secteurs de moindre intérêt environnemental, qui doit permettre d’installer une ferme éolienne à forte capacité de production. Cette orientation va d’ailleurs dans le sens des conclusions de l’observatoire des énergies renouvelables, et du rapport du centre d’analyse stratégique « le pari de l’éolien » (voir le rapport). Une partie des recettes générées par cette installation alimenterait un fond de solidarité à l’équipement et au soutien de l’agriculture catalane dans les zones les plus difficiles.
  • L’olivier est par ailleurs favorable à un soutien important à l’installation de toitures photovoltaïque sur les bâtiments agricoles et artisanaux.

Photo illustration « Serge Costa » – cc – flickr

1 Commentaire
  1. Je suis de votre avis les potentiel Éolien est équivalent au pétrole en Arabie, a 0,14 cts le KWH c’est le une manne financière pour le départent et la région. La question est de savoir qui va toucher l’argent , est ce les parisiens ou les gens du pays ? Concernent le site , il est bien évidant pour des raisons de commodité technique le secteur Rivesalté/Barcarés et optimal, terres plates, inhabité, pas cultivées….
    Mais il faut d’abord finir les Éolienne de Pézilla la rivière car c’est nul de faire ce chantier à moitier !
    Salutation,

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

30 avril 2014
30 avril 2014