TELEPHERIQUE A PERPIGNAN : MONSIEUR PUJOL « PETE » UN CABLE

telepherique_brest

On pensait que l’idée saugrenue de construire un téléphérique à Perpignan était une blague. Mais non, pour Monsieur PUJOL, ce projet devra se faire bientôt. Sommes-nous prêts à dépenser 300 M€ pour son délire ?

L’idée de construire un téléphérique à Perpignan émane de l’agence de développement économique, cette structure qui ne sert à rien à part de financer les lubies des amis du Maire de Perpignan. Nous pensions, lorsqu’elle est sortie de terre cet été, qu’il s’agissait d’un poisson d’avril mal maitrisé par L’Indépendant.

Mais non, à l’occasion de ses visites électorales sur le terrain, le maire de Perpignan et son équipe confirment que ce projet verra vraiment le jour à Perpignan. Et de citer le téléphérique de Brest qui est désormais à l’arrêt pour une durée indéterminée, quelques semaines seulement après son lancement. Ou encore, le projet récemment annoncé sur la ville de Toulouse qui doit relier L’Oncopole à l’Université Paul Sabatier.

Ce projet vient confirmer notre position; à savoir que non seulement un téléphérique est une aberration à Perpignan mais, qu’au final, ce projet coûtera bien plus que les chiffres annoncés par la mairie.

En effet, le président de l’agence de développement économique et le maire de Perpignan n’ont pas « le compas dans l’oeil » quand il s’agit d’estimer une dépense publique : pour eux, le projet ne couterait « que » 8 à 15 Millions d’euros pour une longueur de 8kms.

Si l’on se refère au coût du projet toulousain : 54,6 M€ (+ 2 M€ par an de maintenance) pour seulement 3 Kms, celui de Perpignan devrait coûter, en réalité, 146 M€ + 3 M€ de maintenance par an …

Alors, de deux choses l’une, soit nos élus locaux savent faire des téléphériques au prix le plus bas jamais constaté sur la planète (et le maire de Toulouse est un parfait imbécile), soit le projet perpignanais est un délire de plus auxquels Monsieur PUJOL et son équipe nous ont déjà habitués comme Le Théâtre de l’Archipel, le portique sur Saint Charles, le cadran solaire à 400.000 euros … tous, des projets portés et votés par Monsieur PUJOL et ses amis.

Ceux que nous venons de citer n’ont pas pu être empêchés car il avait le pouvoir de les conduire. Celui du téléphérique se jouera dans les urnes d’ici à 3 ans si ce dernier ne se décide pas à l’engager de toute urgence pour satisfaire ses délires d’investissements.

 

Pas encore de commentaires

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

8 janvier 2017
8 janvier 2017