TGV : LE TRACE DEFINITIF

shutterstock_245903758

Nouvelle gare à Narbonne et nuisances en vue sur la Plaine du Roussillon.

 

Le tracé de la future ligne TGV a donc été définitivement validé par le Ministre des Transports, Alain VIDALIES:

  • La nouvelle ligne traversera comme prévu l’intégralité de la Plaine du Roussillon contre l’avis des populations et des associations de défense qui plaidaient pour un maintien de la ligne actuelle,
  • Par la même occasion, la gare de Perpignan se situera hors du nouveau tracé : ce qui veut dire que nous devons nous attendre à une réduction drastique du nombre de trains qui feront escale dans le fantomatique « Centre del Mon »,
  • Et pour couronner le tout, la gare TGV la plus proche se situera à Narbonne qui a remporté la préférence du Ministre: une gare flambant neuf, moderne et adaptée aux grands trafic sera construite dans la ville voisine en concurrence directe avec celle de Perpignan.

L’Olivier a été constamment mobilisé sur ce projet et a toujours alerté les populations (voir notre dernier article sur le sujet) sur les risques de nuisance mais aussi les conséquences économiques de ce tracé :

  • En se détournant de la gare du centre-ville de Perpignan, les TGV qui relieront Madrid, puis Barcelone à Montpellier et Paris nous détournent aussi un grand nombre de touristes plus que nécessaires à l’activité économique de la ville,
  • En faisant le choix d’une ligne mixte – qui associe le trafic voyageur au trafic de marchandises – le tracé définitif constitue également une menace pour le marché international Saint Charles (premier employeur privé de la ville) qui verra passer plus de trains et moins de business …

Nos élus de tout bord ont brillé par leur manque de clarté et ont, finalement, approuvé et soutenu ce projet. Malgré des déclarations souvent contradictoires, Madame MALHERBE (pour le conseil départemental) et Monsieur PUJOL (pour la communauté urbaine) soutiennent le projet en dépit des nombreux impacts négatifs engendrés par le tracé définitivement validé.

A L’Olivier, bien que nous soutenions la nécessité d’une ligne à grande vitesse entre Montpellier et Perpignan, nous continuons de soutenir le combat et les propositions de l’association PMCV (voir le site) dont l’engagement, les propositions et le travail au quotidien sont plus que remarquables.

 

 

1 Commentaire
  1. le tracé était quasiment défini dés 1990 et gravé sur le terrain si je puis dire, lors de sa construction en 2006. Comment peut on imaginer que certains élus s’étonnent, s’offusquent de la situation et veulent probablement se dédouaner des conséquences; alors qu’ils ont participé et accompagné le projet! … Le tracé choisi est dans la « droite ligne » des décisions prises en 1990. Décidément la bêtise insiste toujours disait Jules Renard …

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser les balises HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

6 février 2016
6 février 2016